Toutes les news

Flagship Store Lancaster

La marque de maroquinerie Lancaster s’installe dans le quartier de la Madeleine et des grands du luxe. Ce tout premier flagship symbolise le tournant capital pour la marque qui assoie ainsi sa notoriété. Pour ce faire, Lancaster a fait appel au designer Ora ïto qui a totalement révolutionné les codes du retail pour créer un écrin entièrement habillé de noir.

Antre minéral — Le challenge était de taille pour l’énergique Ora ïto. trouver l’identité architecturale de la marque de maroquinerie Lancaster. Et par après, réaliser l’écrin qui donne à voir désormais les codes de Lancaster. La marque souhaite en effet conforter son accession à l’univers du haut de gamme. Deux ans de conception, de développement puis de travaux ont été nécessaires pour qu’Ora ïto avec le perfectionnisme qui le caractérise puisse être satisfait de cette “œuvre d’art retail”. Ecrin mineral de luxe de 80m2 réparti sur deux niveaux au 422, rue St Honoré.

Inspirations — Pour donner corps et vie à ce projet sculptural et titanesque, le designer a puisé son inspiration auprès de deux sources. Le parti pris architectural a été inspiré de Soulage, un des peintre préféré d’Ora ïto. Hommage rendu au maître, Ora ïto a choisi non pas LE noir mais LES noirs restitués au sein de ce flagship par le mélange des matériaux. Le Staron d’abord, mais aussi les miroirs gris, le laminate (céramique) noir mat et texturé sur lequel est posée la maroquinerie ou la moquette moelleuse. Des assises en cuir noir viennent souligner l’ensemble. Cet écrin tout noir est ainsi en parfaite synergie avec l’idée du haut de gamme vers lequel souhaite s’orienter aujourd’hui Lancaster. La marque a ainsi donné carte blanche à Ito qui a pris le temps nécessaire pour construire cet espace dédié. Tout en respectant le cahier des charges de la marque, Ito a su judicieusement amener Lancaster à se dépasser pour le laisser construire cette œuvre d’art à l’opposé des contraintes marketing trop souvent en cours.

Des origines orientales du fondateur de la marque, le designer français a retenu l’idée des rizières en espaliers dont les plus célèbres sont celles de Longji (Nord-Ouest). Il a ainsi construit l’architecture de l’espace Lancaster en tapissant de strates toute la boutique. Ces lames en Staron (matériau composite en poudre minérale développé par Samsung) qui parcourent toute la boutique, entièrement faites à la main une par une, se désaxent parfois pour créer les zones de présentations des produits. Le visiteur est accompagné à l’étage par la continuité des strates qui forment les marches de l’escalier. La création des lumières – des rampes de LED intégrées – soulignent magnifiquement ces lignes en créant différentes tonalités de noir. L’effet est étonnant à l’image de roches renfermeraient des cristaux. Une rampe en verre et une main courante noir matte viennent compléter l’idée de perte de repère. Cette minéralité rappelle un des principes creatif d’Ora ïto : le rationalisme organique.