Toutes les news

Aire de La Chaponne —

Le bâti et ses abords sont conçus comme une seule et même entité. Le message délivré est simple et lisible. Cette unité permet d’appréhender l’aire de façon intuitive. Les espaces intérieurs et extérieurs sont traités uniformément, de manière à offrir fluidité et liberté d’usages. Notre parti-pris est un appel au rêve, une invitation à libérer son imagination, à créer sa propre histoire.

La poésie et l’harmonie de l’aire lui confèrent des vertus relaxantes : l’espace Eden est source de bien être. Sa beauté pure et simple est une réponse élaborée à une quête d’esthétique et de sincérité. Le projet crée une « non-architecture », centrée sur l’homme et ses sens, une sorte de cocon régénérant. Ce paysage habité devient un abri, un havre de paix. L’arrivée est travaillée de sorte à faire ralentir naturellement le visiteur; il découvre en effet par séquences l’aire dans son ensemble. Le dôme végétal constitue un signal identitaire fort : il est à la fois respectueux du lieu et protecteur. La signalétique est limitée, les objets totems disparaissent au profit de la seule expression des offres.

La prairie protégée propose des espaces pique-nique, des jeux pour enfants, un parcours tonique, une halle pouvant accueillir des manifestations ou des marchés régionaux ainsi que des espaces de contemplation. Les éléments de paysage (merlons et végétation) sont organisés de manière à dissimuler les véhicules stationnés et à briser l’austérité et la monotonie propres aux parkings. Un marquage au sol en camaïeu de couleurs facilite le repérage des véhicules et égaye l’ensemble.

Les perspectives et les parcours générés par le jeu de courbures limitent de fait la vitesse des véhicules, les parkings s’enroulent autour du projet. Afin de profiter pleinement de l’orientation sud pour les entrées et terrasses, Eden tourne volontairement le dos à l’autoroute et ses nuisances visuelles et sonores. Ainsi, l’ensemble de la partie publique profite pleinement d’une vue dégagée sur un paysage à contempler. L’impression de fluidité ressentie à l’extérieur se prolonge à l’intérieur : la circulation y est intuitive. Organisé autour d’un arbre et d’un puits de lumière naturelle, l’espace évoque une place de village. L’arbre présent au centre du restaurant devient le coeur du nouveau bâtiment.

Dès l’entrée, la disposition circulaire permet une visibilité optimale des offres et des enseignes, chacune se distinguant par une forme et un code couleur distincts ; ce sont des entités traitées indépendamment, leur aspect abouti renforce le sentiment de qualité et d’efficacité. Les clients disposent d’un espace de vie libre et ouvert à l’appropriation de chacun, avec plusieurs combinaisons de tables et de hauteurs d’assises possibles. Un totem doté d’écrans informatifs, présente des vues en direct des principales destinations par webcam, et des informations relatives au trafic, à la météo, à la région…

La nuit, la mise en scène lumineuse crée une ambiance chaleureuse et rassurante : les parcours sont mis en lumière par une série de candélabres, le volume du bâti est souligné par une illumination provenant du sol, des éclairages placés au pied des arbres mettent en valeur le relief du jardin-prairie.